Biographie de: WEIDER, Ben

Naissance : 2 février 1924 à Saint-Lin, Québec
Décès : 17 octobre 2008 à Montréal, Québec
Intronisation : 1996
Discipline : Culturisme
Catégorie : Bâtisseur


Avec son frère Joe, il a dirigé, dès 1945, l'entreprise d'équipement de sports bien connue au Canada et aux États-Unis, Weider Health & Fitness. Cette multinationale œuvre aujourd'hui dans plus de 100 pays. Le nom Weider est respecté mondialement et synonyme de pionnier de la nutrition sportive.

La création en 1946 de la Fédération internationale des culturistes (IFBB) dont le siège social est à Montréal, représente la plus grande réalisation de Ben Weider, C.M., Ph. D. La constitution de la cinquième plus importante fédération internationale regroupe 166 pays.

L'IFBB est membre de l'Association générale des fédérations sportives internationales, de l'Association internationale des Jeux mondiaux et elle travaille en étroite collaboration avec le Conseil olympique d'Asie, les Jeux du Sud-est asiatique, les Jeux sud-américains, les Mini-Olympiques, les Jeux d'Amérique centrale, les Jeux des Caraïbes, les Jeux arabes, les Jeux mondiaux et les Jeux du Pacifique sud.

Ben Weider est aussi celui qui a permis l'éclosion d'étonnantes carrières comme celle du grand champion Arnold Schwarzenegger, Lou Ferrigno, Cory Everson, Rachel McLish, etc.

Au titre de ses plus grandes nominations, mentionnons, l'Ordre du Canada, l'Ordre du Mérite du gouvernement polonais, nomination au prix Nobel de la Paix en 1984, certificat du Mérite du Comité olympique syrien, médaille sportive du ministère des Sports de l'ancienne U.R.S.S., maréchal honoraire du ministère de la Justice de Washington, compagnon de Baden- Powell, médaillé du Queen's Silver Jubilee par la reine d'Angleterre lors du vingt-cinquième anniversaire de son règne.

Il a de plus reçu un doctorat honorifique en philosophie et en sciences sportives de l'Académie des Sports des États- Unis, un autre en éducation physique de l'Université de Bagdad, en Iraq et un troisième en Loi de l'Université Concordia, à Montréal, en 1994.

Ben Weider fut également président de la Société napoléonienne internationale jusqu’à son décès, le 17 octobre 2008.




 


  •