Biographie de: LÉVESQUE, Jean-Louis

Naissance : 13 avril 1911 à Nouvelle, Québec
Décès : 28 décembre 1994 à Montréal, Québec
Intronisation : 2002
Disciplines : Courses de chevaux et golf
Catégorie : Bâtisseur


Jean-Louis Lévesque est né en 1911 à Nouvelle, en Gaspésie. Homme d'affaires émérite, il a deux autres passions: les chevaux de courses et le golf qui lui apporteront une renommée sur la scène sportive internationale.

Dès 1962, Monsieur Lévesque s'affirme au niveau mondial comme éleveur et propriétaire de chevaux de courses. Ses écuries produisent plusieurs champions: Rouletabille, Fanfreluche, La Prévoyante, L'Enjôleur, L'Alezane, Le Grand Seigneur, Médaille d'Or, La Voyageuse, Sain et Sauf, Laissez-Passer, Le Point de Mire et Seraphic.

Lorsque que son entreprise la Corporation de Valeurs Trans-Canada achète la piste Blue Bonnets en 1958 pour 4,5 millions de dollars, on n'y présente que des courses sous harnais. Jean-Louis Lévesque encourage alors les directeurs de la piste à acquérir des pur-sang et à soutenir le retour de ces courses à Montréal. Il en achète lui-même quatre pour 4000$. C'est le début d'une belle aventure.

En 1962, il acquiert pour 20 000$ une descendante des champions Chop Chop et Windy Answer qu'il prénomme, Ciboulette. Cette pouliche gagne quatre courses importantes et, accouplée à Northern Dancer, donnera Fanfreluche qui décrochera le titre de Cheval de l'année au Canada en 1970 après avoir triomphé des trois meilleures pouliches de 3 ans des États-Unis. À son tour, Fanfeluche donnera L'Enjôleur et les succès continuent.

Mais le grand rêve de Monsieur Lévesque reste toujours le même, gagner le Queen's Plate. De 1963 à 1975, jamais il n'abandonnera malgré d'amères déceptions avec ses protégés : Royal Maple, 4e en 1963 ; Pierlou, 5e en 1964, Rouletabille, 3e en 1968, Fanfaron, 2e en 1969, Fanfreluche, 2e en 1970, Barachois, 2e en 1972.

En 1972, il fonde de nouveaux espoirs sur La Prévoyante entraînée par Yonnie Starr qui affiche un compte parfait de 12 victoires en 12 départs. Mais en 1973, le titre lui échappe encore, la pouliche ne réussissant qu'une 8e place.

Neuf tentatives infructueuses ne réussiront pas à atténuer la détermination de Jean-Louis Lévesque. Son rêve se réalise en 1975 avec L'Enjôleur, le rejeton de Fanfreluche, qui décrochera le titre à la 116e édition du Queen's Plate.

De Ciboulette, la jument du départ à L'Enjôleur, un homme a persévéré et sa détermination a contribué au retour des courses de pur-sang au Québec. Lorsque l'industrie canadienne des chevaux de course introduit les Sovereign Awards en 1975, L'Enjôleur est nommé Cheval de l'année au Canada, titre également décerné à d'autres chevaux des écuries de Jean-Louis Lévesque. En 1983, il est élu Homme de l'année des courses de chevaux.

En carrière, d'autres sports ont bénéficié de son soutien: le tennis, la motoneige, la bicyclette motorisée et surtout, le golf. C'est à Jean-Louis Lévesque qu'on doit le premier tournoi de golf pour les golfeuses professionnelles canadiennes. Cette classique sera connue par la suite comme la Peter Jackson Classic et l'Omnium Du Maurier. Jocelyne Bourassa (intronisée au Temple de la renommée du Panthéon des sports en 1992) fut l'une de ses protégées.

Jean-Louis Lévesque est membre de la Canadian Horse Racing Hall of Fame et du Temple de la renommée des sports du Canada. Depuis 1961, une fondation porte son nom et aide des institutions de recherche et d'enseignement.




 


  •