Biographie de: CHAREST, Isabelle

Naissance : 3 janvier 1971 à Rimouski, Québec
Intronisation : 2003
Discipline : Patinage de vitesse
Catégorie : Athlète


Les championnats du monde individuels, disputés à Nagano en mars 1997, sont l'objet d'un grand événement en patinage de vitesse. L'athlète Isabelle Charest devient la première femme de l'histoire de cette discipline à patiner sous les 45 secondes au 500 mètres: 44,86 secondes. Cette première mondiale est désormais inscrite au livre des records de cette discipline.

Dans les faits, elle avait réussi cet exploit trois mois plus tôt avec un 44,77 secondes. Cette performance n'a cependant pas été homologuée par l'Union internationale de patinage mais a été enregistrée comme record canadien.

Depuis son entrée dans l'équipe nationale en 1988, Isabelle Charest a récolté diverses médailles et récompenses. À Lillehammer en 1994, elle arrache l'argent au 3000 mètres relais avec ses coéquipières Nathalie Lambert, Christine Boudrias et Sylvie Daigle. Un quatuor d'enfer !

De 1995 à 1999, elle est championne canadienne et en 1996, décroche le titre de championne du monde au 500 mètres. En 1998, aux Jeux olympiques de Nagano, c'est la médaille de bronze au relais sur 3000 mètres qu'elle décroche avec ses partenaires Annie Perreault, Christine Boudrias et Tania Vicent. Nous nous rappellerons avec elle de sa déception à ces mêmes jeux lors de sa chute à quelques mètres de l'arrivée en finale au 500 mètres échappant ainsi la médaille d'or qui ira à sa compatriote Annie Perreault.

Née à Rimouski le 3 janvier 1971, Isabelle Charest est Montréalaise d'adoption depuis l'adolescence. Après les Jeux de Nagano, elle décide de prendre une pose et de se consacrer à ses études en nutrition à l'Université de Montréal. Mais l'arrêt est de courte durée. Ne pouvant résister à l'appel de la compétition, elle tente sa chance à la longue piste fin 1998 début 1999 mais revient vite à la courte piste et se remet à l'entraînement intensif. Son congé de la compétition n'aura pas duré un an.

En 2002, à 31 ans, elle se retire de la compétition non sans avoir récolté une médaille de bronze au relais 3000 mètres avec son équipe aux Jeux olmpiques de Salt Lake City. En 17 ans de carrière, l'athlète d'élite Isabelle Charest a été boursière, dès 1990, du Fonds du relais du flambeau olympique Pétro-Canada; nommée athlète féminine de l'année par l'Association canadienne de patinage de vitesse en 1994-1995 et 1996-1997 et également par la Fondation des sports universitaires également en 1994-1995. Isabelle Charest est membre du temple de la renommée de l'Association canadienne de patinage de vitesse.

Que de chemin parcouru et toujours avec la même détermination et la même conscience de sa chance d'être privilégiée en faisant ce qu'elle aimait. Elle a toujours su se relever de ses échecs pour mieux se dépasser. La marque des grandes athlètes et des femmes de cœur.




 


  •