Biographie de: ROBINSON, Larry

Naissance : 2 juin 1951 à Winchester, Ontario
Intronisation : 2004
Discipline : Hockey
Catégorie : Athlète


En 1971, les Canadiens n'ont sélectionné le « Big Bird» qu'au deuxième tour, soit le 20° choix seulement lors du repêchage des joueurs amateurs! Ironiquement, deux décades plus tard, deux joueurs de cette cuvée étaient toujours actifs dans la LNH : Larry Robinson et Guy Lafleur, deux membres du Temple de la renommée du hockey.

Né à Winchester, Ontario le 2 juin 1951, Larry Robinson est membre de la première équipe d'étoiles de l’Ontario Junior Hockey League en 1969-1970 avec les Braves de Brockville et joue l'année suivante avec les Rangers de Kitchener de l’Ontario Hockey Association. À 6'4" et 225 livres, il représente un réel bon choix pour les Canadiens.

En 1971-1972, tout en perfectionnant ses habilités naturelles au niveau professionnel, Larry aide la première équipe école des Canadiens, les Voltigeurs de la Nouvelle-Écosse, à remporter la coupe Calder. La saison suivante, il fait le saut avec les Canadiens et remporte sa première coupe Stanley. Avec Serge Savard et Guy Lapointe, il formera le fameux « Big Three », ce trio de défenseurs qui aidera énormément cette fameuse équipe à remporter quatre coupes Stanley consécutives entre 1976 et 1979. Robinson remportera aussi une autre coupe Stanley en 1986.

Robinson a joué 17 saisons avec les Canadiens de Montréal et trois autres avec les King de Los Angeles de 1989 à 1992. En 1977 et 1980, il mérite le trophée James-Norris remis au meilleur défenseur ainsi que le trophée Conn-Smythe remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires en 1978.

Non seulement était-il un défenseur fiable, mais il s'est avéré très redoutable avec la rondelle. Au cours de sa carrière dans la Ligue nationale, il amassa 208 buts et 958 points en saison auxquels s'ajoutent 144 points en séries éliminatoires. En 1976, 1981 et 1984, il représente Équipe-Canada et collabore à la victoire de cette formation à la coupe Canada. En 1981, Robinson est nommé au sein de l'équipe d'étoiles du le championnat du monde.

Robinson a détenu le record du plus grand nombre de matchs joués en séries éliminatoires, soit 227, jusqu'à ce que Mark Messier le dépasse. De plus, Robinson a participé aux séries éliminatoires lors de 20 saisons consécutives, un record. Il est un habitué des parties d'étoiles y ayant participé 10 fois dans sa carrière.

Après toutes ces performances en tant que joueur, il devient entraîneur-adjoint avec les Devils du New-Jersey en 1993 et deux ans plus tard remporte la coupe Stanley à dans cette fonction. Il est alors nommé entraîneur avec son ancienne équipe, les Kings de Los Angeles. Il retourne à sa fonction d'adjoint avec les Devils en 1998-1999 et, après le congédiement de Robbie Ftorek à la mi-saison de 1999-2000, assume les fonctions de ce dernier et remporte sa première coupe Stanley à titre d'entraîneur.




 


  •