Biographie de: BRASSARD, Jean-Luc

Naissance : 24 août 1972 à Valleyfield, Québec
Intronisation : 2005
Discipline : Ski acrobatique
Catégorie : Athlète


Né le 24 août 1972 à Valleyfield, Jean-Luc a grandi dans la chaleureuse maison familiale de Grand-Île au sud-ouest de Montréal. D'un naturel très actif, Jean-Luc met dès son jeune âge son énergie au profit de nombreux sports et activités extérieures. Il chausse ses premières planches de ski à 7 ans.

Poussé par une grande admiration pour ses aînés sportifs et entraîné par sa sœur Anne-Marie, ancienne membre de l'équipe canadienne de ski acrobatique, Jean-Luc s'intéresse très vite à la discipline des bosses. Il apprend les rudiments de cette discipline au Mont-Gabriel, dans la région des Laurentides et participe à sa première compétition d'envergure à l'âge de 13 ans. Le style acrobatique québécois était né.

Jean-Luc remportera rapidement des succès nationaux et internationaux puisqu'il est le plus jeune skieur à avoir remporté, à 18 ans, la Coupe du Monde. C’était en 1991. Jean-Luc reçoit la consécration olympique en 1994 lorsqu'il remporte la médaille d'or aux Jeux olympiques de Lillehammer en Norvège. Il devient à 21 ans un des Québécois les plus médiatisés. Sa bonne humeur, son énergie et son sourire font alors le tour du monde.

Jean-Luc n'est pas seulement un grand champion, c'est aussi un homme curieux et toujours avide d'apprendre. Les voyages, les visites et les contacts l'enrichissent tous les jours. Il porte beaucoup d'intérêt aux grandes réalisations du génie humain et cherche toujours à comprendre le fonctionnement des choses.

Médaillé d'or aux Jeux olympiques de Lillehammer, deux fois champion du monde (1993 et 1997), champion de la Coupe du Monde (cumulatif de la saison) à trois reprises (1993, 1996, 1997), classé sept années consécutives (1992-1999) parmi les trois meilleurs skieurs au monde, six fois champion canadien, membre de l'équipe canadienne olympique à quatre reprises (1992, 1994, 1998, 2002). Athlète masculin international au Gala Sports-Québec en 1997. Que demander de mieux?

On peut affirmer avec justesse, qu'il a contribué à l'essor du ski acrobatique.

Jean-Luc fut aussi récipiendaire du trophée John-Semmelink en trois occasions. Ce trophée est attribué au skieur ayant le mieux représenté le sportif, sa conduite et son habileté.




 


  •