Biographie de: DUNCAN, Peter

Naissance : 25 juillet 1944 à Sherbrooke, Québec
Intronisation : 2007
Discipline : Ski alpin
Catégorie : Athlète


Nommé, on peut dire que - 47 ans plus tard - le ski n'a plus de secret pour Peter Duncan!

Peter Duncan, nommé au sein de l'équipe canadienne de ski alpin à 16 ans, a reçu au cours de sa très belle carrière une multitude d’honneurs et mérites jusqu'à recevoir, en 1969, le trophée John-Semmelink, remis à l'athlète qui a le mieux représenté le Canada à l'échelle internationale par son esprit combatif et sportif, son excellente conduite et ses performances.

Élu au Temple de la renommée du ski canadien en 1985 et à celui du Musée de ski des Laurentides en 1989, l'homme doué d'une rayonnante personnalité s'est aussi vu décerner par le Gouverneur général en 1992 une médaille commémorant le 125e anniversaire de la Confédération du Canada, en reconnaissance de son importante contribution envers ses compatriotes, sa communauté et son pays.

« Être intronisé au Panthéon des sports du Québec est l'hommage ultime. Mon sport est ma passion. Je l'aime au point de ne pas éprouver le besoin d'une aussi chaleureuse accolade, d'autant que lorsqu'un tel honneur vous est rendu, vous avez un peu l'impression de ne pas l'avoir pleinement mérité », souligne l'ancien membre de l'équipe nationale de ski alpin de 1960 à 1971 qui a récolté 21 médailles en championnats canadiens, titres qu'il a remportés une fois chez les juniors et trois fois avec l'équipe nationale dont il fut le capitaine de 1966 à 1971.

Slalomeur et descendeur, Peter Duncan a fait premier du Kandahar du Mont-Tremblant en 1963 et 1967. Il a aussi signé de belles victoires aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Australie et en Europe, gagnant deux fois la Coupe Roch à Aspen au Colorado et un championnat national américain à Chrystal Mountain. Il a aussi remporté un championnat sud-américain en Argentine et monté sur la première marche du podium en slalom et slalom géant sur le circuit professionnel à Bear Valley, en Californie et à Vail, au Colorado.

En Coupe du monde, il termina septième du combiné de Val Gardena en Italie, et neuvième à celui des Jeux olympiques d'Innsbruck en 1964, en plus de dévaler honorablement les pentes aux Jeux de Grenoble en 1968.

Sa seconde carrière au micro des grandes chaînes de télévision connaît aussi un retentissant succès. Il a œuvré aux Jeux de Sapporo et de Lake Placid où il a aussi agi à titre de chef de mission adjoint. À Sarajevo en 1984, Cupidon était au rendez-vous, lui faisant accéder au podium de l'amour. « Chanceux comme pas un, dit-il, j'y ai rencontré la femme de ma vie, la belle Louise-Josée Mondoux que j'ai épousée en 1989. »

Peter a aussi été présent au micro à Calgary, Albertville, Barcelone, Lillehammer, Salt Lake City et Turin, et en Coupe du monde de 1998 à 2002.

L'olympien, qui est président du comité des fondations, a présidé la Fondation Tremblant, la Fédération de ski alpin du Québec et fut membre du Conseil Ski Alpin Canada. Il est le porte-parole de la Fondation Père Sablon et fut membre fondateur, directeur et président de l'International Ski Racers Association.

- Marcel Gaudette




 


  •