Biographie de: ALIE, Caroll-Ann

Naissance : 6 juillet 1960 à Gracefield, Québec
Intronisation : 2010
Discipline : Planche à voile
Catégorie : Athlète


Trois semaines avant les Jeux olympiques d'Atlanta, Caroll-Ann Alie résume sa carrière sportive en quelques mots: « Je fais ce que j'aime et ce que je veux. Le bonheur, c'est ça. » Cette spécialiste de la planche à voile, championne du monde en 1984, 1985 et 1988, exprime alors toute sa joie de réaliser son rêve olympique pour une deuxième fois.

C'est en regardant la skieuse Nancy Greene remporter une médaille d'or aux Jeux de Grenoble en 1968 que le rêve prend forme dans l'esprit de Caroll-Ann.

Née le 6 juillet 1960, Caroll-Ann essaie la planche à voile pour la première fois à 18 ans. Deux ans plus tard, elle termine sixième lors des championnats canadiens à Magog. Elle fera partie de l'équipe nationale en 1983 et sera championne du monde à trois reprises dans les années 1980.

En 1984, elle vit des moments difficiles alors qu'elle rate de peu la qualification pour les Jeux olympiques de Los Angeles. « Ce fut ma plus grande déception », raconte celle qui s'impliqua activement afin que la planche à voile féminine devienne une discipline olympique distincte de celle des hommes.

Au début des années 1990, elle est de retour sur l'eau alors que son rêve olympique refait surface : les compétitions de planche à voile chez les femmes seront présentées pour la première fois aux Jeux de Barcelone. À la suite du vol de son équipement lors de ses mois de préparation, les gens de Gracefield s'empressent de lui venir en aide et ils le feront tout au long de sa carrière.

En 1992, l'athlète de 32 ans réalise son rêve et prend part à ses premiers Jeux olympiques. Victime d'un empoisonnement alimentaire, elle se classe en 14e place. Caroll-Ann poursuivra sa carrière sous les bons soins de son mari Steve Rosenberg qui deviendra également son entraîneur. Pour la première fois de sa carrière, elle pourra bénéficier de l'apport d'un entraîneur. Elle a le vent dans les voiles!

En 1995, elle remporte la médaille d'or lors des Jeux panaméricains de Mar del Plata en Argentine. L'année suivante, elle obtient la 12e place aux Jeux olympiques d'Atlanta. En 1999, elle mérite deux médailles d'argent lors de régates de classe olympique à Miami et à Long Beach. Cette même année, elle sera deuxième aux Jeux panaméricains de Winnipeg.

Elle termine sa carrière en l'an 2000 à l'âge de 40 ans. Elle se classera 17e lors des championnats du monde et obtiendra le même résultat à ses troisièmes Jeux olympiques.

L'éducation de son fils Jacob, présent lors de ses derniers Jeux, lui permettra de parler français à la maison: « En quittant mon pays, j'ai laissé ma famille, mes amis, ma religion, mais non ma langue maternelle. Transmettre le français à Jacob est ce qui me lie au Québec. C'est tellement important dans mon cœur. C'est la seule chose que j'ai pu garder de mon pays. »

En 1988 et 1995, elle sera nommée Athlète féminine de l'Association canadienne de voile. Elle fera son entrée au Temple de la renommée olympique du Canada en 1993.

Caroll-Ann Alie, une athlète exemplaire, désormais membre du Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec.

- Paul Foisy




 


  •